Dictée 2019 du Rotary : 16/03/2019 à 14h30 à Melun

Inscrivez vous !

L’illettrisme

Qu’est-ce que l’illettrisme :
On appelle illettrisme la situation des personnes scolarisées n’ayant pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de l’écriture, du calcul, des compétences de base pour être autonomes dans les situations simples de la vie courante.

Quelques chiffres :
3 millions de personnes en France, soit 9 % de la population âgée de 18 à 65 ans résidant et scolarisée en France métropolitaine, sont en situation d’illettrisme.

_
Le Rotary International :

affiche modifieeL’alphabétisation et l’éducation de base représentent un des 6 domaines d’actions prioritaires de notre Rotary. Ceci se traduit localement par :

  • la mise en place de protocoles éducatifs dès le plus jeune âge
  • l’offre de programmes d’actions adaptés aux besoins locaux

En 2019 la « Dictée nationale du Rotary  » aura lieu le

samedi 16 mars 2019 à 14h30

Elle comportera une partie pour chacune des trois tranches d’âges : 

  • 1ère partie : jusqu’à 10 ans
  • 1ère et 2ème partie : jusqu’à 18 ans
  • 1ère, 2ème partie et 3ème partie : au-delà de 18 ans

Publicités

20 Février : Action « Crêpes » 2019

Comme tous les ans, depuis 14 ans, l’action « crêpes » initiée par le Docteur Didier Grenier a connu un franc succès. 

14 élèves du  Lycée Antonin Carême  sous  la  direction  de  Mr  Conchis  ont  régalé  les  pensionnaires  de  l’Ehpad  avec  d’excellentes  crêpes… 

Merci !!

Photos Bernard Gasnos

Recommandé par le Rotary Club de Melun

A Champeaux, venez découvrir la médiation équine

Depuis septembre, Amalia Gonzalez, 26 ans, a lancé son activité d’équicienne qui consiste à mettre en relation chevaux et personnes handicapées ou fragilisées.

Amalia Gonzalez (avec Baïka, sa jument) met en relation les personnes handicapées ou fragilisées avec le cheval (©DR)

Durant sa licence Staps sport adapté, Amalia Gonzalez était en contact avec des adultes autistes et des résidents en Ehpad.

Étant cavalière et titulaire du galop 7, elle cherchait un métier permettant de croiser l’ensemble. La formation d’équicienne a été la solution : « C’est le seul métier de médiation animale reconnu par l’État, bénéficiant d’une certification professionnelle depuis 2014 », précise la jeune femme. L’équicie est un métier récent, à part entière, dont la formation dure trois ans dans un centre dédié (Equit’aide, situé en Lorraine), et est accessible après le bac.

Le principe de la discipline est de mettre en relation, avec le cheval, des personnes souffrant de handicap sensoriel, physique, psychique ou en souffrance passagère. « L’équicien travaille avec les équipes soignantes sur des projets médico-sociaux avec différentes visées : thérapeutiques, éducatives ou de loisirs », confie Amalia. La jeune femme travaille par ailleurs avec des établissements spécialisés ou des particuliers pendant des séances collectives ou individuelles.

Actuellement, elle exerce à mi-temps à la Fondation des Amis de l’atelier dans le foyer de Bougligny qui possède des chevaux et des installations. Elle est également en élevage au Haras du Diamant Noir, un élevage de Mérens, et accueille le public avec sa jument Baïka pour des séances en liberté, à cheval, mais aussi à pied, l’animal n’étant pas forcément un fin en soi.

« Le cheval a vraiment une place de partenaire et collègue en équicie. Je m’appuie sur ses comportements pour créer une relation positive entre la personne et lui. Il n’est pas un outil qu’on utilise, mais un médiateur. »

Pratique. Contact : 06 73 82 85 11 ou amalia.gonzalez41@gmail.com.

Adresse : Haras du Diamant Noir, Moulin de Chaunoy, route du Moulin à Champeaux.

Source