Tous les articles par rotarymelun

Recommandé par le Rotary Club de Melun

A Champeaux, venez découvrir la médiation équine

Depuis septembre, Amalia Gonzalez, 26 ans, a lancé son activité d’équicienne qui consiste à mettre en relation chevaux et personnes handicapées ou fragilisées.

Amalia Gonzalez (avec Baïka, sa jument) met en relation les personnes handicapées ou fragilisées avec le cheval (©DR)

Durant sa licence Staps sport adapté, Amalia Gonzalez était en contact avec des adultes autistes et des résidents en Ehpad.

Étant cavalière et titulaire du galop 7, elle cherchait un métier permettant de croiser l’ensemble. La formation d’équicienne a été la solution : « C’est le seul métier de médiation animale reconnu par l’État, bénéficiant d’une certification professionnelle depuis 2014 », précise la jeune femme. L’équicie est un métier récent, à part entière, dont la formation dure trois ans dans un centre dédié (Equit’aide, situé en Lorraine), et est accessible après le bac.

Le principe de la discipline est de mettre en relation, avec le cheval, des personnes souffrant de handicap sensoriel, physique, psychique ou en souffrance passagère. « L’équicien travaille avec les équipes soignantes sur des projets médico-sociaux avec différentes visées : thérapeutiques, éducatives ou de loisirs », confie Amalia. La jeune femme travaille par ailleurs avec des établissements spécialisés ou des particuliers pendant des séances collectives ou individuelles.

Actuellement, elle exerce à mi-temps à la Fondation des Amis de l’atelier dans le foyer de Bougligny qui possède des chevaux et des installations. Elle est également en élevage au Haras du Diamant Noir, un élevage de Mérens, et accueille le public avec sa jument Baïka pour des séances en liberté, à cheval, mais aussi à pied, l’animal n’étant pas forcément un fin en soi.

« Le cheval a vraiment une place de partenaire et collègue en équicie. Je m’appuie sur ses comportements pour créer une relation positive entre la personne et lui. Il n’est pas un outil qu’on utilise, mais un médiateur. »

Pratique. Contact : 06 73 82 85 11 ou amalia.gonzalez41@gmail.com.

Adresse : Haras du Diamant Noir, Moulin de Chaunoy, route du Moulin à Champeaux.

Source

Publicités

Le Rotary club de Melun participe à cette belle action

Grâce aux dons de billets pour le cirque Pinder, vendus par les bénévoles du Rotary, 15 000 € ont permis d’acheter 15 fauteuils pour la section handisport de la VGA.

Ils peuvent être prêtés à un sportif sur le long terme ou mis à disposition dans un gymnase pour tous ceux qui en auraient besoin. 15 fauteuils seront offerts ce lundi soir à la section Sport-Handicap de la VGA Saint-Maur par le Rotary Club. Un don rendu possible grâce aux billets de cirque offerts au Rotary par le cirque Pinder et qui sont vendus par les bénévoles du Rotary. « Ce don de fauteuils a été choisi comme action phare par notre district du Rotary de l’Est Francilien, qui compte 10 clubs », précise Gérard Poirier, adjoint du gouverneur de ce groupement. Le Rotary de Saint-Maur a déjà noué un partenariat depuis quatre ans avec la VGA, à laquelle il verse 2 000 € par an.

Entièrement adaptés à la pratique sportive, ces 15 fauteuils ont été commandés en trois tailles différentes, pour servir au plus grand nombre, enfants comme adultes.

-

Les 15 fauteuils sont adaptés à la pratique de tous les sports, grâce aux roues obliques, au renfort devant et à une troisième roue à l’arrière. LP/Laure ParnyUn don qui offre de nouvelles possibilités à tous ceux qui voudraient se lancer dans une pratique sportive mais ne disposent pas personnellement de matériel adapté, souvent pour une question de coût. « Qu’ils viennent, nous étudions chaque demande en essayant de trouver la section la plus adaptée et nous pouvons maintenant prêter le matériel », se réjouit Daniel Ramos, président de la section Sport-Handicap de la VGA.

La section compte 70 adhérents, mais beaucoup pratiquent le sport adapté aux handicaps mentaux. Un joueur seulement de la VGA dispose déjà d’un fauteuil prêté gratuitement par le club, mais ce nombre devrait augmenter. « J’espère que dans le nouveau gymnase Gilbert Noël en cours de construction nous disposerons d’un local où laisser des fauteuils, d’autant que le site sera entièrement adapté aux personnes à mobilité réduite », conclut Daniel Ramos.

Toutes les personnes intéressées peuvent contacter la VGA au 01.48.83.44.24 ou vga.sporthandicap@gmail.com